L’Eglise Saint Pierre

L’Eglise Saint Pierre a été construite au 12ème siècle. De cette période, il ne reste que la moitié inférieure des murs (notamment pour le choeur), les chapiteaux et bases des colonnes du choeur, le portail et les deux petites baies au niveau du mur sud.

L’édifice a subi des transformations au 15e siècle: surélévation du choeur d’un étage lui donnant l’aspect d’une tour fortifiée, modification des ouvertures du mur sud supprimant les baies romanes pour laisser place à de grandes arcades qui permettaient sans doute la communication avec un couvent attenant.

Ce couvent dont il ne reste aucun vestige aujourd’hui dépendait probablement de l’Abbaye de Fontevraud.

Les murs ont sans doute été peints lors de ces transformations (traces de peintures murales visibles dans la nef et le choeur).

Sur le plan cadastral de 1840, le cimetière est situé devant l’église à l’ouest et des parties construites sont visibles côté nord, dont la sacristie. Le cimetière a été déplacé entre 1890 et 1893.

Des travaux de restaurations sont signalés en 1924 (choeur) et 1932 (charpente et couverture de l’abside). La couverture en lambris et plâtre de la nef et de la chapelle sud, la sacristie et un bâtiment annexe au nord, encore visibles en 1988 ont aujourd’hui disparu.

Les restaurations de la charpente de la nef et de la façade occidentale ont été achevées en 1995.

De nouvelles dégradations ont été causées par la tempête de 1999: toiture de la chapelle, vitrail du chevet…

Présentation de la commune

Origine du nom de Brie-sous-Matha

La dénomination même de la localité indique qu’elle fût construite sur une éminence de terrain, sans doute dans un but défensif car Brie-sous-Matha constitue la francisation du mot Gaulois “briga” qui signifie “hauteur”, de la même racine que l’allemand “berg” (montagne).
Plus tard, le sens de “briga” évolua et le terme en vint à désigner une forteresse, les points fortifiés étant souvent bâtis sur les hauteurs.
“Sous Matha”: ce nom, d’apparence étrange, trouve ses racines dans un mot pré-gaulois, Matha, qui désignait une forêt ou un buisson.
Le terme est donc révélateur de la topographie de la région au premier millénaire avant notre ère.


Présentation générale

Petite commune de 201 âmes, située en Charente-Maritime au coeur de la Saintonge, Brie-sous-Matha est située à 30 Km de Saint Jean d’Angely et environ 16 Km de Cognac. Nous dépendons de la Communauté de Communes du Pays de Matha qui regroupe 25 communes.
La Commune occupe une superficie de 650 hectares dont une grande partie est utilisée pour la culture de la vigne.
Notre village revêt un véritable intérêt touristique pour les visiteurs et possède des gîtes communaux afin qu’ils puissent faire une halte sur la commune.
Chaque citoyen s’attache à cultiver l’art de recevoir. Nos anciens sauront vous conter le temps passé et les jeunes de vous faire déguster les produits des terres hautes ou du Pays bas où la terre est comme les hommes D’AMITIE.

DIAPORAMA

Pour consulter les AVIS DU MAIRE, cliquez sur les icônes

nettoyage-du-ru-pieges-frelons-asiatiques
signaletique-touristique-securite-dans-le-bourg
grand-froid
dejections-canines
course-cycliste
travaux-voirie
reglementation-sur-les-ruchers
site-internet-signalement-degradations

avis-drapeau-tricolore-blason-communal
avis-schema-interco-f-mesnard-du-20-09-2012

avis-preparation-noel-2012

avis-decoration-des-rues

avis-spectacle-de-noel-2012

avis-bibliotheque

Urbanisme : Ce qui change en 2012

TAXE D’AMENAGEMENT

La taxe d’aménagement se substitue aux taxes locales d’urbanisme actuellement en vigueur telles que la TLE (Taxe Locale d’Equipement) ou encore la TDENS (Taxe départementale sur les espaces naturels sensibles). Cette dernière s’appliquera à toutes les nouvelles demandes déposées à partir du 01 mars 2012; les demandes antérieures feront l’objet de l’ancienne taxe.

Champ d’application :

Le champ d’application se rapproche de celui de la TLE.
La taxe d’aménagement est établie sur la construction, la reconstruction, l’agrandissement des bâtiments et les aménagements de toute nature nécessitant une autorisation d’urbanisme.

Assiette :

L’assiette de la taxe d’aménagement a deux composantes:

  • la valeur de la surface de construction :

La surface de la construction dite Surface Plancher (en remplacement du SHON) s’entend de la somme des surfaces de plancher closes et couvertes, sous une hauteur de plafond à 1.80 m, caculée à partir du nu intérieur des façades du bâtiment, déduction faite des vides et des trémies.
(art. L331-10 du code de l’urbanisme).

Cette valeur est fixé à ce jour à 660€ / m² et sera révisée chaque année en fonction de l’indice du coût de la construction.

  • la valeur des aménagement et installations :

La taxe s’appliquera sur certains aménagements et installations sur une base forfaitaire. (art. L331-1 du code de l’urbanisme)
Ex: Piscine, aires de stationnements…

Taux :

Fin novembre dernier, les Conseils Municipaux et les Conseils Généraux bénéficiaires de cette taxe ont dû délibérer et fixer un taux pour leur collectivité. (Le taux pouvait être fixé jusqu’à 5 %, voir 20% sous certaines conditions).

Etant donné le contexte économique actuel déjà très difficile et afin de ne pas surtaxer les habitants de la commune, Le Conseil Municipal de Brie-sous-Matha a décidé de renoncer à percevoir la taxe communale d’aménagement sur la totalité de son territoire. (Délibération valable pour une durée de 3 ans, soit jusqu’en 2014).

Le Conseil Général a voté quant à lui pour 2012, un taux de 2.5%.

La taxe d’aménagement applicable sur la commune comportera donc uniquement les parts extérieures qui restent obligatoires, dont notamment celle du département.

Exonérations :

Sont éxonérés notamment : (art L-331-7 à L.331-9 du code de l’urbanisme)

  • les locaux d’habitation et d’hébergement bénéficiant d’un prêt locatif aidé d’intégration
  • les surfaces d’exploitation des bâtiments agricoles
  • les constructions dont la surface est inférieure à 5 m²…

AUTORISATION
S D’URBANISME SUR CONSTRUCTIONS EXISTANTES

Depuis le 01 janvier 2012, les procédures des autorisations d’urbanisme sont assouplies notamment sur les extensions de constructions existantes.

  • Les travaux sur constructions existantes doivent faire l’objet d’une DECLARATION PREALABLE lorsqu’ils ont pour effet la création d’une surface hors oeuvre nette (SHON) > à 2 m² et < ou = à 20 m². Ce dernier seuil est porté à 40m² pour les projets situés dans les zones urbaines des communes couvertes d’un PLU, ce qui est le cas sur notre commune.
  • Au delà de 40 m², les extensions en cause donne lieu à un PERMIS DE CONSTRUIRE.
  • Entre 20 et 40 m², sont également soumises à la procédure de PERMIS DE CONSTRUIRE les extensions qui ont pour effet de porter la surface totale de la construction au delà d’un seuil fixé par le code de l’urbanisme pour le recours obligatoire à un architecte (soit 800m² pour les constructions agricoles et 170 m² pour les autres constructions).
  • Par ailleurs, le décret supprime l’obligation de déposer un permis de construire pour toute modification du volume d’une construction entraînant également le percement d’un mur extérieur, quelle que soit la surface créée.

Elections

INSCRIPTION SUR LES LISTES ELECTORALES: DEMARCHES

DATES DES PROCHAINES ELECTIONS

  • Elections Présidentielles : les 22 Avril et 06 Mai 2012
  • Elections Législatives : Les 10 et 17 Juin 2012
  • Elections Municipales : 2014
  • Elections Européénnes : 2014